Actions de la SPGE à l'International

LE CONTEXTE

L'accès à l'eau et à l'assainissement est un enjeu international majeur. Le manque d'accès à ces services élémentaires est, en effet, la première cause de mortalité au monde : «  On estime à 1,1 milliard le nombre de personnes privées d'accès convenable à l'eau potable et à 2,6 milliards le nombre de personnes ne disposant pas d'assainissement ».

Face à ce constat, la communauté internationale a adopté en 2000 les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). L'objectif visé est de réduire de moitié le pourcentage de la population qui n'a pas accès de façon durable à un approvisionnement en eau potable et à des services d'assainissement de base d'ici à 2015.

Malgré une mobilisation internationale forte et la mise en place de programmes d'actions spécifiques, à quelques années de l'échéance fixée par les OMD, le constat est alarmant : « Si dans la plupart des régions du monde l'objectif de réduire de moitié la population qui n'a accès ni à l'eau ni à l'assainissement sera atteint entre 2015 et 2020, l'Afrique, en revanche, reste sur le banc de touche (...) l'OMD pour l'assainissement ne devrait pas être atteint avant 2076 [1] ... ».

Dans cette perspective, conscient des enjeux internationaux, sociaux et environnementaux liés au manque d'accès à l'eau et à l'assainissement, nous souhaitons contribuer modestement mais activement à la réalisation des OMD : la SPGE dans le cadre de sa mission de service public et forte de son expérience peut apporter son expertise en la matière.

NOTRE DEMARCHE

2011 est l'année qui aura consacré le lancement des activités de la SPGE à l'international. Notre objectif et notre démarche en la matière repose sur les principes suivants :

  • Nous sommes convaincus que les services d'eau doivent être assurés par des organismes publics efficaces. Le transfert de compétences vers des sociétés publiques étrangères s'inscrit parfaitement dans cette philosophie. Nous souhaitons donc promouvoir le modèle public de gestion de l'eau. Notre action repose sur une logique partenariale de type Public/Public sans but de lucre mais avec la couverture des frais engagés, ce qui, dans le contexte actuel, est indéniablement un argument de poids auprès des bailleurs de fonds internationaux et pays partenaires.

  • Nous souhaitons contribuer à la valorisation du savoir-faire wallon en matière d'assainissement des eaux usées. Le développement de nos activités à l'international devrait ouvrir de nouvelles perspectives d'investissement et des retombées économiques positives tant pour les entreprises publiques wallonnes (OAA,... ) que privées du secteur désireuses de s'exporter à l'international.

[1] Rapport mondial sur le développement humain, PNUD, 2006.